Le 4L Trophy 2017 s’est conclu à Marrakech ce samedi, avec la traditionnelle cérémonie de remise des prix, suivie d’une ultime soirée en forme d’apothéose pour les équipages. Sabine et Jean sont les vainqueurs de cette 20e édition à bord de la 4L numéro 1779.

Vingt ans. Déjà. Vingt bougies soufflées lors d’un rallye-raid une nouvelle fois exceptionnel. Cette « génération 20 ans » du 4L Trophy, lancée dans l’aventure à 1450 équipages, aura plus que jamais porté au plus haut la devise du raid « Action, partage, solidarité ». Si s’aligner au départ à Biarritz est déjà un accomplissement, rallier Marrakech après 6000 kilomètres à travers l’Espagne et les pistes du Maroc confine à l’exploit. Hier sur la ligne d’arrivée, ils criaient leur fierté d’avoir réussi. Ils se souviendront de la piste, des somptueux paysages, de  l’incroyable accueil des Marocains partout où ils sont passés, de l’entraide permanente, de la solidarité auprès des Enfants du désert, de ces rencontres par dizaines sur le bivouac.

Ils étaient là ce soir, « Chez Ali », superbe palais inspiré des mille et une nuits, accompagnés de leur famille, amis et sponsors. Au total, 4300 personnes venus assister à l’ultime soirée de remise des prix, suivie en live sur la page Facebook du 4L. Ils ont chanté les 20 ans. Inventé le « clapping » de Marrakech. Parrain de cette 20e édition, Denis Brogniart n’a pas caché son admiration face à cette jeunesse audacieuse. « J’ai toujours suivi le 4L Trophy. A 20 ans, j’aurais rêvé d’y participer, a confié l’animateur de Koh Lanta et Automoto.  Lorsqu’on m’a proposé d’être le parrain de cette édition, je n’ai pas hésité un instant. C’est un honneur. Je me suis régalé à retrouver les sensations de la 4L. J’ai vu des gens avec le sourire accroché aux lèvres. Merci pour cette dose de bonne humeur. Je suis persuadé que cette expérience vous servira. J’ai passé trois jours formidables. »

« J’ai passé cette semaine sur un nuage »

L’homme parti il y a 20 ans avec cinq équipages, Jean-Jacques Rey, fondateur du raid, peinait à contenir son émotion : « Je voulais encore vous remercier. J’ai passé cette semaine sur un nuage. Vous avez été au top ! » Au top, tant dans l’aventure que dans la solidarité. « Vous avez une générosité débordante, a salué Laetitia Chevallier, présidente de l’association Enfants du désert. Une partie de vous va rester dans le désert. On a besoin de vous ici et ailleurs. »

A bord de leur 4L 1779, surnommée Titine, Sabine et Jean sont les grands vainqueurs de cette 20e édition au terme d’un superbe parcours. Avec comme récompense, une participation à l’Argentina Trophy, dont la première édition se déroulera en mai prochain. Les Toulousains Laureline et Yann (1718), tous les deux âgés de 20 ans, se hissent sur la deuxième marche du podium, devant Simon et Maxime (2022), aussi brillants en orientation qu’en mécanique. Lise et Anaïs (908), 9e au général, sont les premières des 290 équipages 100% féminin engagés cette année. Les Belges Harold et Guillaume (1451) enlèvent quant à eux le prix européen. Tous méritent le prix de la solidarité, le mot le plus souvent entendu dans la bouche de ces Trophistes à la fois drôle et émouvants pendant ces dix jours d’aventure. Ils vont nous manquer.