A l’occasion des 20 ans du raid, nous vous proposons chaque jour de revivre des épisodes qui ont marqué l’histoire du 4L Trophy. Ce mardi, retour sur l’élan incroyable de solidarité des équipages lors de l’édition 2014 pour permettre à un équipage roumain de poursuivre l’aventure.

Edition 2014. Sur le bivouac, ils ne passent pas inaperçus avec leur drapeau bleu, jaune, rouge fièrement accroché à leur 4L. Ils viennent de Roumanie. L’aventure a commencé pour cet équipage à Bucarest. Partis une semaine avant le départ, leur 4L a traversé la moitié de l’Europe avant de tâter les pistes de Merzouga. Déjà un exploit. Les premiers bacs de sable sont franchis allègrement. La 4L avancent. Puis le gros coup de fatigue. A la veille du départ de l’étape marathon, le moteur flanche. Le stand méca dispose bien d’un moteur de rechange, mais le duo des Carpates n’a pas le budget.

La fête à Marrakech

La scène est entrée dans l’histoire du raid. Notre tandem roumain s’installe au pied de l’arche de départ de l’étape marathon, pancarte et chapeau. Commence alors une incroyable quête. A coup de un euro donnés par les équipages, les deux garçons finissent par réunir la somme nécessaire pour l’achat du moteur. Après deux jours de réparation, ils reprennent la route, à temps pour fêter avec tous les autres la fin du raid à Marrakech. La magie solidaire du raid a une nouvelle fois démontré sa force extraordinaire. Quelque part en Roumanie, une 4L passée par Merzouga roule peut-être toujours.