Après la traversée du détroit de Gibraltar, les équipages sont au Maroc. Certains sont arrivés la veille et ont dormi à Rabat, pour les autres, il s’agit de leur premiers tours de roues sur le sol marocain.  Ils effectueront ce dimanche une plongée d’un peu plus de 500 km vers le sud du pays pour rejoindre le bivouac de Boulajoul, niché dans l’Atlas, célèbre pour ses nuits parfois frisquettes.

Le brief de Julien, directeur de piste

« Pour les équipages, c’est le premier contact avec le royaume Chérifien. On longe la côte Atlantique et ses déferlantes avant de s’engager dans le Haut Atlas et ses routes sinueuses à souhait, décrit Julien, directeur de piste du rallye-raid. Les premiers décors de western montreront leurs couleurs orangées en fin de journée notamment dans les gorges du Ziz, source bénéfique des plaines arides du sud. Malgré le timing de l’étape, cette vallée invite à une pause contemplation. L’arrivée sur Boulajoul est somptueuse. On est au cœur du Haut Atlas avec ses sommets enneigés. La nuit sera froide, le bivouac culmine à 1600m d’altitude ! »