A la veille du grand départ, le village départ de la 20e édition du 4L Trophy a ouvert ses portes ce mercredi à la halle Iraty de Biarritz. Entre les traditionnelles vérifications et les premières rencontres, l’aventure commence déjà.

Pendant que certains dévalent les pistes et croquent la neige, ce mercredi à Biarritz il faisait plutôt un temps à lézarder sur la plage… A la veille de souffler officiellement ses 20 bougies, le 4L Trophy a profité de son premier cadeau. Vingt degrés au soleil en plein mois de février, on ne voit pas ça tous les jours. Même au Pays Basque. Et forcément, ça change tout. Ils étaient précisément 1135 équipages sur les 1450 à avoir été convoqués ce mercredi. Les premiers piaffaient d’impatience devant les portes dès 6h30… Une demi-heure avant l’ouverture du bal des vérifications.

Le VD du 4L Trophy, c’est quoi au juste ? Imaginez un site immense. Des stands partout. Des types qui enchainent les glissades sous les 4L pour vérifier les châssis. D’autres qui ouvrent les coffres pour vérifier que tous le matériel de sécurité est bien là. D’autres encore qui examinent passeports et permis de conduire. C’est simple, sur un VD on vérifie. On appelle ça les « vérifs », techniques, administratives et médicales. Puis on valide. Un moment qui dure une poignée de secondes, pourtant chargé de symbole. Il marque la fin d’une première phase, celle de la préparation, du budget à boucler, des sponsors à trouver, de la 4L à préparer… Mais il ouvre surtout ce pour quoi les équipages ont tant travaillé. L’aventure, les 6000km à venir, la piste, les dunes, les rencontres, la solidarité, le Maroc.

« On s’attend à tout »

Mais ce qui impressionne le plus, forcément, ce sont les centaines de 4L, soigneusement alignées sur le parking, toutes plus colorées les unes que les autres. Derrière les coffres, certains ont installé les tables et les chaises pliantes. On invite le voisin à partager une bonne chip ou le verre de l’amitié. En regardant les groupes de la région venus animer le village. Enola et Salamé (902) font sensation avec leur déguisement licorne (violet). Ambitieux, le duo vise une place « dans les 200 ». « On est super bien, sereine, sourient les deux jeunes femmes. On a hâte de découvrir les surprises de cette 20e édition. Est-ce qu’il y aura plus de bacs de sable ? On s’attend à tout. C’est excitant ! » Finalement, si on ne devait retenir qu’un mot du VD, ce serait bien celui-là.